1. L’Union européenne, un territoire de référence

En juin 2019, l’Union européenne regroupe 28 États. C’est avant tout un vaste marché commun qui permet la libre circulation des marchandises, des services et des capitaux.

Il existe un sentiment d’appartenance à l’UE qui s’appuie sur la liberté de circulation des personnes (espace Schengen) et la monnaie unique (zone euro). De plus, les Européens partagent des valeurs communes comme la démocratie et les Droit de l’Homme. On parle ainsi de territoire de référence.

L’Union européenne met en place des politiques communes en apportant une aide financière pour corriger les inégalités territoriales (FEDER) ou soutenir l’agriculture (PAC). Le programme d’échanges d’étudiants Erasmus est un succès qui favorise le sentiment d’appartenance à l’UE.

Malgré ces efforts, les disparités subsistent entre les territoires intégrés à la mondialisation (Mégalopole européenne) et les régions isolés et certains Européens rejettent le modèle en place (Brexit, 2016) ce qui pose la question de l’avenir de l’UE.

Vocabulaire

Espace Schengen : espace de libre circulation des personnes entre certains États européens avec une frontière extérieure renforcée.

FEDER (Fonds Européen de Développement Régional) : organisme de l’UE qui finance des aménagements et des projets de développement pour corriger les inégalités entre les territoires.

Marché commun : espace de libre circulation des marchandises avec une frontière extérieure commune.

Mégalopole européenne : région d’Europe qui concentre une forte population et des activités économiques nombreuses (= richesse).

PAC (Politique Agricole Commune) : politique de l’UE qui vise à aider les agriculteurs et à développer une agriculture moderne.

Zone euro : ensemble des pays qui ont choisi l’euro comme monnaie unique.

Documents

– Carte : Les Etats-membres de l’UE

– Carte : L’organisation territoriale de l’UE

– Exercice : L’organisation territoriale de l’UE (PDF)

La fiche de révision du chapitre 1 (PDF)

image_print