DNB. Le développement construit

Pour réussir le développement construit, tu dois :
– apprendre tes leçons régulièrement
– savoir organiser ta pensée
– savoir rédiger en utilisant un vocabulaire spécifique

1. La consigne

L’exercice se présente généralement ainsi : 

« Sous la forme d’un développement construit d’une vingtaine de lignes, expliquez/montrez… »

→ un développement construit = rédaction organisée :
– une introduction
– plusieurs parties (2 ou 3 selon le sujet)
– une conclusion

→ une vingtaine de lignes : écrire +/- 20 lignes (moins d’une page)

2. Analyser le sujet

→ lire attentivement le sujet

→ repérer
et surligner les mots importants :
– les mots qui permettent de cadrer le sujet : repères temporels (quand ?) et spatiaux (où?), acteurs (qui ? quoi ?)…
– les mots qui posent le problème (quelle est la question ?)

NB. C’est une étape essentielle pour éviter le hors sujet !

3. Utiliser un brouillon

Le brouillon est une pièce maîtresse de l’exercice.

Sur le brouillon tu vas :
→ préciser le contexte :
– tu notes les repères (quoi ? quand ? où ? qui ?)
– tu expliques les mots importants du sujet


→ organiser tes idées :
– tu mobilises les connaissances qui répondent au sujet (= mots clefs, idées, exemples…)
– tu regroupes tes idées par thèmes (= titre des parties)
– tu fais un plan détaillé (et logique)


→ rédiger l’introduction et la conclusion

4. L’introduction

→ tu la rédiges au brouillon !
→ tu présentes le sujet avec tes mots (= reformulation) :
– en précisant certains termes (= définition)
– en rappelant le contexte (quand ? où ? quoi ? qui ?)

→ tu poses la problématique = la question à laquelle tu dois répondre
→ tu annonces ton plan (= tu présentes les titres de tes parties dans l’ordre)

5. La conclusion

→ tu la rédiges au brouillon !
→ tu réponds à la question posée dans l’introduction = tu résumes les principales idées que tu as développées
→ tu ouvres sur une nouvelle idée (si tu peux…)

6. Le développement (= les parties)

→ tu organises ton travail

tu sautes une ligne après l’introduction
– tu suis l’ordre du plan préparé au brouillon
1 idée (argument) = 1 paragraphe
– tu vas à ligne quand tu termines un paragraphe
tu sautes une ligne entre les parties
– tu laisses un alinéa (= un espace) au début de chaque partie

→ tu rédiges

– tu commences ta partie par une « phrase titre »
– tu fais des phrases courtes et simples
– tu utilises un vocabulaire spécifique (= mots de vocabulaire du cours)
– tu utilises des mots de liaison (= connecteurs logiques)
– tu fais attention à l’orthographe !

image_print