2. Les premières écritures

L’écriture est une invention importante qui permet aux hommes de compter mais aussi d’écrire les lois et de raconter les légendes (épopée de Gilgamesh¹).

L’écriture apparaît vers 3300 avant JC en Mésopotamie. Ce sont d’abord des pictogrammes qui sont peu à peu remplacés par des signes en forme de clous plus faciles à écrire : l’écriture cunéiforme. Ces signes sont tracés par des scribes sur des tablettes en argile.

À la même époque, les Égyptiens créent les hiéroglyphes utilisés surtout pour orner les tombeaux et les temples. Mais au quotidien, les scribes tracent sur des feuilles de papyrus une forme simplifiée de hiéroglyphes : les hiératiques.

¹ Gilgamesh : héros de la Mésopotamie antique, roi de la cité d’Uruk vers 2650 avant JC.

Définitions

Hiératique : forme simplifiée de hiéroglyphes.

Hiéroglyphes : signes utilisés par les Égyptiens vers -3200 pour écrire.

Papyrus : plante des bords du Nil servant à fabriquer des feuilles pour écrire.

Pictogramme : petit dessin qui représente un objet.

Scribe : personne qui a pour métier d’écrire.

Signes cunéiformes : signes en forme de clous utilisés en Mésopotamie vers -3300 pour écrire.

Schéma d’idées : le scribe et les premières écritures

image_print