2. La place de la France dans l’UE

La France est l’un des pays fondateurs de l’Union européenne et s’investit fortement dans son fonctionnement : Parlement européen à Strasbourg, programmes européens (Erasmus+…).

Les liens économiques entre la France et l’UE sont forts. La puissance économique française (7e rang mondial, 3e rang européen) est un atout pour l’UE tandis que le marché européen est essentiel pour les relations commerciales de l’hexagone.

L’intégration européenne permet à la France de développer certains secteurs d’activité comme l’aéronautique (Airbus) ou l’agriculture (PAC) mais bénéficie également aux territoires isolés grâce aux politiques régionales de cohésion de l’UE (FEDER).

Sur le plan géographique, la France tient une position privilégiée de carrefour en Europe de l’Ouest de mieux en mieux connectée à ses voisins (TGV, autoroutes). De plus, elle se situe sur un axe maritime majeur (Northern Range). Enfin, les régions transfrontalières sont des espaces d’échanges et de coopération dynamiques (Eurorégions).

Vocabulaire

Eurorégions : espace frontalier dans lequel les collectivités territoriales de pays voisins tendent à coopérer ensemble.

Politiques de cohésion : politique économique et sociale dont l’objectif est de réduire les inégalités de développement entre les régions.

Documents

La fiche de révision du chapitre 1 (PDF)

1. L’Union européenne, un territoire de référence

En juin 2019, l’Union européenne regroupe 28 États. C’est avant tout un vaste marché commun qui permet la libre circulation des marchandises, des services et des capitaux.

Il existe un sentiment d’appartenance à l’UE qui s’appuie sur la liberté de circulation des personnes (espace Schengen) et la monnaie unique (zone euro). De plus, les Européens partagent des valeurs communes comme la démocratie et les Droit de l’Homme. On parle ainsi de territoire de référence.

L’Union européenne met en place des politiques communes en apportant une aide financière pour corriger les inégalités territoriales (FEDER) ou soutenir l’agriculture (PAC). Le programme d’échanges d’étudiants Erasmus est un succès qui favorise le sentiment d’appartenance à l’UE.

Malgré ces efforts, les disparités subsistent entre les territoires intégrés à la mondialisation (Mégalopole européenne) et les régions isolés et certains Européens rejettent le modèle en place (Brexit, 2016) ce qui pose la question de l’avenir de l’UE.

Vocabulaire

Espace Schengen : espace de libre circulation des personnes entre certains États européens avec une frontière extérieure renforcée.

FEDER (Fonds Européen de Développement Régional) : organisme de l’UE qui finance des aménagements et des projets de développement pour corriger les inégalités entre les territoires.

Marché commun : espace de libre circulation des marchandises avec une frontière extérieure commune.

Mégalopole européenne : région d’Europe qui concentre une forte population et des activités économiques nombreuses (= richesse).

PAC (Politique Agricole Commune) : politique de l’UE qui vise à aider les agriculteurs et à développer une agriculture moderne.

Zone euro : ensemble des pays qui ont choisi l’euro comme monnaie unique.

Documents

– Carte : Les Etats-membres de l’UE

– Carte : L’organisation territoriale de l’UE

– Exercice : L’organisation territoriale de l’UE (PDF)

La fiche de révision du chapitre 1 (PDF)

1. Aménager les territoires ultramarins

Les territoires ultramarins (DROM, COM) sont dispersés sur la planète et éloignés de la métropole : on parle de discontinuité géographique. A l’exception de la Guyane (vaste espace de forêt équatoriale sur le continent sud américain), les territoires ultramarins sont de petites îles tropicales soumises des risques variés (cyclones, éruptions volcaniques).

Les populations de ces territoires, plutôt jeunes, sont touchées par des difficultés économiques et sociales (chômage, inégalités). L‘économie longtemps basée sur l’agriculture (produits tropicaux) tend à se diversifier (tourisme) mais les territoires ultramarins restent fortement dépendant des aides de la métropole (CGET) et de l’Union européenne (FEDER). Cependant, avec un niveau de vie supérieur à celui de leurs voisins, ils subissent une forte immigration (Guyane).

L’aménagement du territoire vise à réduire les inégalités et à favoriser l’intégration régionale (pont de l’Oyapock France/Brésil) tout en préservant l’environnement de ces espaces fragiles.

Vocabulaire

COM (collectivité d’outre-mer) : territoire de la République français disposant d’une certaine autonomie.

Discontinuité géographique : rupture géographique à cause de la distance ou d’une frontière.

DROM (Département et Région d’outre-mer) : collectivité territoriale située en dehors du continent européen mais où s’appliquent les principes et les lois de la République de la même manière qu’en métropole.

Documents

– Carte : Les territoires ultramarins français

– Exercice : Les DROM et COM français (PDF)

La fiche de révision (PDF)

DNB. Le développement construit

Pour réussir le développement construit, tu dois :
– apprendre tes leçons régulièrement
– savoir organiser ta pensée
– savoir rédiger en utilisant un vocabulaire spécifique

1. La consigne

L’exercice se présente généralement ainsi : 

« Sous la forme d’un développement construit d’une vingtaine de lignes, expliquez/montrez… »

→ un développement construit = rédaction organisée :
– une introduction
– plusieurs parties (2 ou 3 selon le sujet)
– une conclusion

→ une vingtaine de lignes : écrire +/- 20 lignes (moins d’une page)

2. Analyser le sujet

→ lire attentivement le sujet

→ repérer
et surligner les mots importants :
– les mots qui permettent de cadrer le sujet : repères temporels (quand ?) et spatiaux (où?), acteurs (qui ? quoi ?)…
– les mots qui posent le problème (quelle est la question ?)

NB. C’est une étape essentielle pour éviter le hors sujet !

3. Utiliser un brouillon

Le brouillon est une pièce maîtresse de l’exercice.

Sur le brouillon tu vas :
→ préciser le contexte :
– tu notes les repères (quoi ? quand ? où ? qui ?)
– tu expliques les mots importants du sujet


→ organiser tes idées :
– tu mobilises les connaissances qui répondent au sujet (= mots clefs, idées, exemples…)
– tu regroupes tes idées par thèmes (= titre des parties)
– tu fais un plan détaillé (et logique)


→ rédiger l’introduction et la conclusion

4. L’introduction

→ tu la rédiges au brouillon !
→ tu présentes le sujet avec tes mots (= reformulation) :
– en précisant certains termes (= définition)
– en rappelant le contexte (quand ? où ? quoi ? qui ?)

→ tu poses la problématique = la question à laquelle tu dois répondre
→ tu annonces ton plan (= tu présentes les titres de tes parties dans l’ordre)

5. La conclusion

→ tu la rédiges au brouillon !
→ tu réponds à la question posée dans l’introduction = tu résumes les principales idées que tu as développées
→ tu ouvres sur une nouvelle idée (si tu peux…)

6. Le développement (= les parties)

→ tu organises ton travail

tu sautes une ligne après l’introduction
– tu suis l’ordre du plan préparé au brouillon
1 idée (argument) = 1 paragraphe
– tu vas à ligne quand tu termines un paragraphe
tu sautes une ligne entre les parties
– tu laisses un alinéa (= un espace) au début de chaque partie

→ tu rédiges

– tu commences ta partie par une « phrase titre »
– tu fais des phrases courtes et simples
– tu utilises un vocabulaire spécifique (= mots de vocabulaire du cours)
– tu utilises des mots de liaison (= connecteurs logiques)
– tu fais attention à l’orthographe !

2. Renforcer l’attractivité des territoires

L’aménagement des territoires a d’abord eu pour mission de rééquilibrer le poids économique des territoires face à Paris (année 1960) puis de soutenir la reconversion des régions industrielles en crise (fin des années 1970). Aujourd’hui, il vise à renforcer l’attractivité des territoires, qu’ils soient en difficulté (Nord-Pas-de-Calais) ou non (Paris).

Avec la mondialisation, les grandes métropoles sont en concurrence. Dans ce contexte, Paris cherche à maintenir son statut de ville-monde et les métropoles régionales favorisent le développement de technopôles (Toulouse, Grenoble, Nice…).

L’accès aux services publics (santé, éducation, transports), facteur d’inégalité, doit être le plus large possible sur tout le territoire.

Le développement durable est également devenu un enjeu incontournable.

Aujourd’hui, les acteurs de l’aménagement du territoires sont multiples : l’État (CGET), les collectivités territoriales, l’Union européenne mais aussi les entreprises et les citoyens.

Vocabulaire

Collectivité territoriale : structure administrative dirigé par une assemblée élue qui gère un territoire.

CGET (commissariat général à l’Égalité des territoires) : administration qui organise l’aménagement du territoire en France. → il remplace la DATAR depuis 2014

Développement durable : développement économique et social qui prend en compte la protection de l’environnement.

Documents

– Un exemple guyanais : aménager les berges du canal Laussat à Cayenne

– Etude de documents : le musée du Louvres-Lens (PDF)

Évaluation 3e – vendredi 22 mai 2019

N’oubliez pas que vous avez évaluation vendredi les troisièmes !

3A (pro) :
– Mise en oeuvre du projet européen
– Les conflits et les enjeux dans le monde depuis 1989

3B et 3C :
– le monde bipolaire (1947-1991)
– la décolonisation

Bonne chance !!

1. Des inégalités entre les territoires français

En France, les territoires ne sont pas égaux entre eux : certains sont plus riches que d’autres (PIB régional), le train à grande vitesse ne passe pas dans toutes les régions (LGV), la couverture en Internet haut débit n’est pas la même partout (4G).

La région Île-de-France concentre 1/3 de la richesse du pays et 19% de la population française. Elle profite aussi du rayonnement et du dynamisme de sa ville-monde Paris.

Les régions littorales de l’Ouest (Atlantique) et du Sud (Méditerranée) ainsi que les régions frontalières sont attractives (tourisme) et connectées au monde (façade maritime, réseaux de transport). Elles appartiennent aux gagnantes de la mondialisation.

Au contraire, les régions rurales du centre ou de montagne sont en difficultés, à l’exemple du Massif central.

Les inégalités existent aussi à l’échelle régionale (Neuilly-sur-Seine riche/Seine-Saint-Denis plus pauvre) ou locale (centres-villes attractifs/banlieues en crise).

Vocabulaire

Façade maritime : partie d’un territoire ouvert sur la mer favorable aux échanges internationaux.

LGV : Ligne à Grande Vitesse.

Ville-monde : ville avec une influence planétaire et fortement intégrée dans la mondialisation.

Documents

Carte : L’organisation du territoire français
– Exercice : la carte à compléter (pdf)

Urgent : Recrutement CAP « Agent de Sécurité »

Pour élèves de 3e qui souhaitent suivre la formation « Agent de Sécurité » au Lycée Jean-Marie Michotte l’année prochaine, il faut transmettre votre dossier de candidature entre le 15 mai et le 29 mai 2019 au LPO !

Vous devez donc remettre votre dossier finalisé à votre professeur principal avant le 28 mai 2019 ! J’attends donc les dossiers des élèves de 3B intéressés !

Le dossier doit être constitué de :
– une lettre de motivation
– les 2 derniers bulletins (T1 et T2)

Si votre dossier est retenu, un entretien aura lieu du 10 juin au 15 juin 2019.

La sélection est rude alors prenez votre orientation au sérieux et hésitez pas à demander de l’aide à vos professeurs pour préparer votre lettre de motivation.

Bonne chance aux élèves concernés !

2. Les États-Unis et le nouvel ordre mondial

A la chute de l’URSS en 1991, les États-Unis s’imposent comme la seule superpuissance. Ils n’hésitent pas à intervenir militairement dans le monde pour défendre leur sécurité (« guerre préventives ») et leurs intérêts avec l’accord de l’ONU et de la communauté internationale (Afghanistan) ou sans (Irak).

Suite aux attentats du 11 septembre 2001, les États-Unis interviennent en Afghanistan pour détruire les bases d’Al-Qaïda. En 2003, sous prétexte que l’Irak développerait l’arme nucléaire, ils envahissent ce pays riche en pétrole. Dans les deux cas, les Américains n’empêchent pas le développement de guerres civiles.

A partir des années 2000, la superpuissance américaine est remise en question. Avec son élargissement, l’Union européenne tente de renforcer son poids sur la scène internationale. Des puissances émergentes (Chine, Russie, Brésil) s’affirment de plus en plus sur le plan économique et militaire. De plus, l’ONU devient un acteur essentiel du maintien de la paix. On parle alors de monde multipolaire.

Vocabulaire

Superpuissance : État qui a la capacité à imposer sa volonté aux autres pays dans tous les domaines (politique, économique, culturel, militaire).

Monde multipolaire : monde dominé par plusieurs puissances.

Documents

Etude de documents : la guerre en Irak (2003-2011) (PDF)

DNB. Oral du Brevet (à Reeberg Néron)

L’ORAL du Brevet aura lieu le 29 mai 2019 !

1. LES CONSIGNES

L’oral du DNB se déroule en deux temps :
– un exposé de 5 minutes (ou 10 minutes en groupe) pour présenter votre projet
– un entretien de 10 minutes avec le jury (2 professeurs) en rapport avec l’exposé (15 minutes en groupe)

Durée totale : 15 minutes (25 minutes en groupe)

Ton projet s’inscrit dans l’un des parcours suivants :
– parcours Avenir (projet professionnel)
– parcours Citoyen (médiation par les pairs, ambassadeur harcèlement, brigade verte)
– parcours Santé (PSC1)
– parcours d’éducation artistique et culturelle (autoportrait et autobiographie, chorale, CHAM, Histoire des Arts)

Tu dois réaliser un support numérique (diaporama, carte mentale, production…) mais garde en tête que c’est un exercice d’oral.

Rappels :
– pas de temps de préparation
100 points au total !!! (dont 10 points pour le support numérique)

2. LES POINTS IMPORTANTS

a. La maîtrise de l’expression orale :
– savoir t’exprimer devant un auditoire (= le jury) de manière continue
– parler de manière claire et audible (= assez fort)
– avec une bonne posture : te tenir correctement et regarder le jury
– réussir à t’exprimer durant 5 minutes

b. L’argumentation
– savoir expliquer tes choix
– savoir exprimer ce que tu ressens et donner un avis personnel
– savoir répondre de manière pertinente aux questions du jury
– savoir convaincre le jury de l’intérêt de tes choix

c. La maîtrise de la langue
– utiliser un vocabulaire riche et précis
– faire un usage correct de la grammaire
– être capable de reformuler tes phrases pour te faire comprendre

d. La maîtrise de l’outil numérique
– savoir utiliser l’outil numérique pour réaliser un document numérique (audio, vidéo, diaporama…)
– réussir à t’appuyer sur ton support numérique pour rendre l’exposé vivant

e. La maîtrise du sujet
– avoir une idée précise du sujet
– être capable de justifier tes idées autour du sujet
– être capable d’utiliser un vocabulaire spécifique (artistique, historique, technique…)

f. L’auto-critique
– être capable de porter un jugement critique sur ton travail

g. Le respect des codes
– la politesse
– une tenue vestimentaire correcte
– le respect du jury

3. QUELQUES CONSEILS
Les raisons de ne pas stresser :
– tu es dans un environnement familier (ton collège)
– le jury n’est pas là pour te malmener
tu es capable de bien faire

Pour mettre toutes tes chances de ton côté, prépare bien cet oral :
– en t’entraînant (avec un(e) camarade par exemple)
– en te chronométrant (il faut tenir 5 minutes !)
– en préparant bien ton support numérique : c’est une aide précieuse en cas de « trou de mémoire ».

4. DES DOCUMENTS POUR T’AIDER

la grille de notation du jury (PDF)
– un exemple de support numérique à compléter (Parcours avenir) :
+ version avec des conseils (PDF)
+ version à compléter/modifier (OpenOffice .odt)

Ps. L’exemple préparé (Parcours Avenir) correspond au choix (très) majoritaire des élèves de la 3B.