1. La France dans le monde

La France a une influence géopolitique grâce à son poids politique et diplomatique : Conseil de sécurité de l’ONU, rôle dans l’UE, réseau d’ambassades et de consulats. C’est aussi une puissance militaire : arme nucléaire, armée présente dans le monde entier grâce à ses territoires ultramarins, capacité de mener des opérations extérieures (Mali). Elle contribue enfin à l’aide au développement mondial (4e rang en 2018).

La France est aussi une grande puissance économique (7e rang mondial). De grandes firmes transnationales (FTN) françaises sont de rang mondial : Totale (énergie), AXA (assurance), PSA (automobile). Elle exploite le deuxième espace maritime mondial (ZEE).

Sur le plan culturel, la France rayonne grâce à la langue française (300 millions de francophones dans le monde, francophonie) et aux arts (cinéma, musique électronique). Elle est aussi connue pour son art de vivre (gastronomie, mode, luxe) qui la rend attractive (tourisme, étudiants). C’est aussi le pays des droits de l’Homme.

Toutefois, la France reste une puissance moyenne derrière les États-Unis et recule face aux puissances émergentes (Chine, Inde).

Vocabulaire

Firme transnationales (FTN) : grande entreprise qui a des activités dans plusieurs pays.

Francophonie : communauté qui utilise la langue française au quotidien.

ZEE (zone économique exclusive) : espace maritime qu’un État côtier a le droit d’exploiter comme il le souhaite.

Documents

– La fiche de révision (PDF)

image_print

2. La place de la France dans l’UE

La France est l’un des pays fondateurs de l’Union européenne et s’investit fortement dans son fonctionnement : Parlement européen à Strasbourg, programmes européens (Erasmus+…).

Les liens économiques entre la France et l’UE sont forts. La puissance économique française (7e rang mondial, 3e rang européen) est un atout pour l’UE tandis que le marché européen est essentiel pour les relations commerciales de l’hexagone.

L’intégration européenne permet à la France de développer certains secteurs d’activité comme l’aéronautique (Airbus) ou l’agriculture (PAC) mais bénéficie également aux territoires isolés grâce aux politiques régionales de cohésion de l’UE (FEDER).

Sur le plan géographique, la France tient une position privilégiée de carrefour en Europe de l’Ouest de mieux en mieux connectée à ses voisins (TGV, autoroutes). De plus, elle se situe sur un axe maritime majeur (Northern Range). Enfin, les régions transfrontalières sont des espaces d’échanges et de coopération dynamiques (Eurorégions).

Vocabulaire

Eurorégions : espace frontalier dans lequel les collectivités territoriales de pays voisins tendent à coopérer ensemble.

Politiques de cohésion : politique économique et sociale dont l’objectif est de réduire les inégalités de développement entre les régions.

Documents

La fiche de révision du chapitre 1 (PDF)

image_print

1. L’Union européenne, un territoire de référence

En juin 2019, l’Union européenne regroupe 28 États. C’est avant tout un vaste marché commun qui permet la libre circulation des marchandises, des services et des capitaux.

Il existe un sentiment d’appartenance à l’UE qui s’appuie sur la liberté de circulation des personnes (espace Schengen) et la monnaie unique (zone euro). De plus, les Européens partagent des valeurs communes comme la démocratie et les Droit de l’Homme. On parle ainsi de territoire de référence.

L’Union européenne met en place des politiques communes en apportant une aide financière pour corriger les inégalités territoriales (FEDER) ou soutenir l’agriculture (PAC). Le programme d’échanges d’étudiants Erasmus est un succès qui favorise le sentiment d’appartenance à l’UE.

Malgré ces efforts, les disparités subsistent entre les territoires intégrés à la mondialisation (Mégalopole européenne) et les régions isolés et certains Européens rejettent le modèle en place (Brexit, 2016) ce qui pose la question de l’avenir de l’UE.

Vocabulaire

Espace Schengen : espace de libre circulation des personnes entre certains États européens avec une frontière extérieure renforcée.

FEDER (Fonds Européen de Développement Régional) : organisme de l’UE qui finance des aménagements et des projets de développement pour corriger les inégalités entre les territoires.

Marché commun : espace de libre circulation des marchandises avec une frontière extérieure commune.

Mégalopole européenne : région d’Europe qui concentre une forte population et des activités économiques nombreuses (= richesse).

PAC (Politique Agricole Commune) : politique de l’UE qui vise à aider les agriculteurs et à développer une agriculture moderne.

Zone euro : ensemble des pays qui ont choisi l’euro comme monnaie unique.

Documents

– Carte : Les Etats-membres de l’UE

– Carte : L’organisation territoriale de l’UE

– Exercice : L’organisation territoriale de l’UE (PDF)

La fiche de révision du chapitre 1 (PDF)

image_print

1. Aménager les territoires ultramarins

Les territoires ultramarins (DROM, COM) sont dispersés sur la planète et éloignés de la métropole : on parle de discontinuité géographique. A l’exception de la Guyane (vaste espace de forêt équatoriale sur le continent sud américain), les territoires ultramarins sont de petites îles tropicales soumises des risques variés (cyclones, éruptions volcaniques).

Les populations de ces territoires, plutôt jeunes, sont touchées par des difficultés économiques et sociales (chômage, inégalités). L‘économie longtemps basée sur l’agriculture (produits tropicaux) tend à se diversifier (tourisme) mais les territoires ultramarins restent fortement dépendant des aides de la métropole (CGET) et de l’Union européenne (FEDER). Cependant, avec un niveau de vie supérieur à celui de leurs voisins, ils subissent une forte immigration (Guyane).

L’aménagement du territoire vise à réduire les inégalités et à favoriser l’intégration régionale (pont de l’Oyapock France/Brésil) tout en préservant l’environnement de ces espaces fragiles.

Vocabulaire

COM (collectivité d’outre-mer) : territoire de la République français disposant d’une certaine autonomie.

Discontinuité géographique : rupture géographique à cause de la distance ou d’une frontière.

DROM (Département et Région d’outre-mer) : collectivité territoriale située en dehors du continent européen mais où s’appliquent les principes et les lois de la République de la même manière qu’en métropole.

Documents

– Carte : Les territoires ultramarins français

– Exercice : Les DROM et COM français (PDF)

La fiche de révision (PDF)

image_print

1. Les conquêtes de Rome et de son armée

Sous la République, Rome enchaîne les conquêtes. Au IIIe siècle avant JC, l’Italie est conquise. A l’issue des guerres puniques (du IIIe au IIe siècle avant JC), la riche et puissante cité de Carthage est vaincue. Rome va alors conquérir le bassin méditerranéen : la Grèce et d’autres régions d’Orient sont sous sa domination. Au Ier siècle avant JC, Jules César achève la conquête de la Gaule avec sa victoire contre Vercingétorix à la bataille d’Alésia en 52 avant JC. L’expansion romaine se poursuit jusqu’au IIe siècle après JC.

Ces conquêtes sont possibles grâce à une armée bien équipée, très disciplinée et organisée. Elle se compose de légions formées de citoyens romains et de troupes auxiliaires constituées de non-citoyens. Lorsqu’elles sont en campagne, les armées romaines construisent des camps fortifiés pour se protéger.

Vocabulaire

Campagne (chez les militaires) : opération militaire.

Guerres puniques : trois guerres qui ont opposé Rome à Carthage entre le IIIe et le IIe siècle avant JC.

Légion : troupe de l’armée romaine.

Documents

Schéma : Les principales conquêtes romaines

image_print

DNB. Le développement construit

Pour réussir le développement construit, tu dois :
– apprendre tes leçons régulièrement
– savoir organiser ta pensée
– savoir rédiger en utilisant un vocabulaire spécifique

1. La consigne

L’exercice se présente généralement ainsi : 

« Sous la forme d’un développement construit d’une vingtaine de lignes, expliquez/montrez… »

→ un développement construit = rédaction organisée :
– une introduction
– plusieurs parties (2 ou 3 selon le sujet)
– une conclusion

→ une vingtaine de lignes : écrire +/- 20 lignes (moins d’une page)

2. Analyser le sujet

→ lire attentivement le sujet

→ repérer
et surligner les mots importants :
– les mots qui permettent de cadrer le sujet : repères temporels (quand ?) et spatiaux (où?), acteurs (qui ? quoi ?)…
– les mots qui posent le problème (quelle est la question ?)

NB. C’est une étape essentielle pour éviter le hors sujet !

3. Utiliser un brouillon

Le brouillon est une pièce maîtresse de l’exercice.

Sur le brouillon tu vas :
→ préciser le contexte :
– tu notes les repères (quoi ? quand ? où ? qui ?)
– tu expliques les mots importants du sujet


→ organiser tes idées :
– tu mobilises les connaissances qui répondent au sujet (= mots clefs, idées, exemples…)
– tu regroupes tes idées par thèmes (= titre des parties)
– tu fais un plan détaillé (et logique)


→ rédiger l’introduction et la conclusion

4. L’introduction

→ tu la rédiges au brouillon !
→ tu présentes le sujet avec tes mots (= reformulation) :
– en précisant certains termes (= définition)
– en rappelant le contexte (quand ? où ? quoi ? qui ?)

→ tu poses la problématique = la question à laquelle tu dois répondre
→ tu annonces ton plan (= tu présentes les titres de tes parties dans l’ordre)

5. La conclusion

→ tu la rédiges au brouillon !
→ tu réponds à la question posée dans l’introduction = tu résumes les principales idées que tu as développées
→ tu ouvres sur une nouvelle idée (si tu peux…)

6. Le développement (= les parties)

→ tu organises ton travail

tu sautes une ligne après l’introduction
– tu suis l’ordre du plan préparé au brouillon
1 idée (argument) = 1 paragraphe
– tu vas à ligne quand tu termines un paragraphe
tu sautes une ligne entre les parties
– tu laisses un alinéa (= un espace) au début de chaque partie

→ tu rédiges

– tu commences ta partie par une « phrase titre »
– tu fais des phrases courtes et simples
– tu utilises un vocabulaire spécifique (= mots de vocabulaire du cours)
– tu utilises des mots de liaison (= connecteurs logiques)
– tu fais attention à l’orthographe !

image_print

2. Renforcer l’attractivité des territoires

L’aménagement des territoires a d’abord eu pour mission de rééquilibrer le poids économique des territoires face à Paris (année 1960) puis de soutenir la reconversion des régions industrielles en crise (fin des années 1970). Aujourd’hui, il vise à renforcer l’attractivité des territoires, qu’ils soient en difficulté (Nord-Pas-de-Calais) ou non (Paris).

Avec la mondialisation, les grandes métropoles sont en concurrence. Dans ce contexte, Paris cherche à maintenir son statut de ville-monde et les métropoles régionales favorisent le développement de technopôles (Toulouse, Grenoble, Nice…).

L’accès aux services publics (santé, éducation, transports), facteur d’inégalité, doit être le plus large possible sur tout le territoire.

Le développement durable est également devenu un enjeu incontournable.

Aujourd’hui, les acteurs de l’aménagement du territoires sont multiples : l’État (CGET), les collectivités territoriales, l’Union européenne mais aussi les entreprises et les citoyens.

Vocabulaire

Collectivité territoriale : structure administrative dirigé par une assemblée élue qui gère un territoire.

CGET (commissariat général à l’Égalité des territoires) : administration qui organise l’aménagement du territoire en France. → il remplace la DATAR depuis 2014

Développement durable : développement économique et social qui prend en compte la protection de l’environnement.

Documents

– Un exemple guyanais : aménager les berges du canal Laussat à Cayenne

– Etude de documents : le musée du Louvres-Lens (PDF)

image_print

2. Les littoraux, des espaces aménagés

Les Hommes transforment le littoral pour y développer des activités économiques (commerce, tourisme…).

Avec la forte augmentation du commerce maritime et la nécessité d’accueillir des navires de plus en plus gros (porte-conteneurs), les ports de commerce s’agrandissent.

Parfois, les ports gagnent de l’espace sur la mer grâce à la construction de terre-pleins. Avec leurs usines, certains ports forment de grandes zones industrialo-portuaires (ZIP). Mais les ports limitent parfois l’accès à la mer alors des espaces de loisirs sont aménagés sous la pression des habitants : on parle de reconquête du littoral.

Les littoraux sont aussi des espaces importants du tourisme mondial. La multiplication des stations balnéaires et le développement de nombreuses activités de loisir ont favorisé le tourisme de masse.

Vocabulaire

Station balnéaire : lieu situé en bord de mer et aménagé pour accueillir des touristes.

Terre-plein : étendue de terres gagnée sur la mer.

Tourisme de masse : tourisme qui concerne un grand nombre de personnes.

Zone industrialo-portuaire :
port de commerce avec de nombreuses usines.

image_print

Évaluation 3e – vendredi 22 mai 2019

N’oubliez pas que vous avez évaluation vendredi les troisièmes !

3A (pro) :
– Mise en oeuvre du projet européen
– Les conflits et les enjeux dans le monde depuis 1989

3B et 3C :
– le monde bipolaire (1947-1991)
– la décolonisation

Bonne chance !!

image_print

1. Des inégalités entre les territoires français

En France, les territoires ne sont pas égaux entre eux : certains sont plus riches que d’autres (PIB régional), le train à grande vitesse ne passe pas dans toutes les régions (LGV), la couverture en Internet haut débit n’est pas la même partout (4G).

La région Île-de-France concentre 1/3 de la richesse du pays et 19% de la population française. Elle profite aussi du rayonnement et du dynamisme de sa ville-monde Paris.

Les régions littorales de l’Ouest (Atlantique) et du Sud (Méditerranée) ainsi que les régions frontalières sont attractives (tourisme) et connectées au monde (façade maritime, réseaux de transport). Elles appartiennent aux gagnantes de la mondialisation.

Au contraire, les régions rurales du centre ou de montagne sont en difficultés, à l’exemple du Massif central.

Les inégalités existent aussi à l’échelle régionale (Neuilly-sur-Seine riche/Seine-Saint-Denis plus pauvre) ou locale (centres-villes attractifs/banlieues en crise).

Vocabulaire

Façade maritime : partie d’un territoire ouvert sur la mer favorable aux échanges internationaux.

LGV : Ligne à Grande Vitesse.

Ville-monde : ville avec une influence planétaire et fortement intégrée dans la mondialisation.

Documents

Carte : L’organisation du territoire français
– Exercice : la carte à compléter (pdf)

image_print