2. La Ve République après de Gaulle

En 1969, Georges Pompidou succède à de Gaulle et mène une politique dans le même style que son prédécesseur. En 1974, Valéry Giscard d’Estaing (droite non gaulliste) est élu. Il se présente comme un Président moderne qui veut répondre aux attentes de la jeunesse. Il abaisse le droit de vote de 21 ans à 18 ans.

En 1981, François Mitterrand (Parti socialiste) est élu : c’est l’alternance politique. Il mène des réformes économiques (nationalisation), sociales (5e semaine de congés payés, retraites à 60 ans) mais aussi sociétales (abolition de la peine de mort).

En 1986, la droite remporte les élections législatives (Assemblée nationale) alors que le Président (Mitterrand) est de gauche (Parti socialiste). On parle alors de cohabitation. Les pouvoirs du Président de la Républiques se limitent aux domaines de la politique étrangère et de la Défense tandis que le gouvernement (Premier ministre) mène la politique générale du pays.

La cohabitation devient quasiment une « norme » au cours des mandats présidentiels suivants. Cependant en 2000, sous Jacques Chirac, le mandat présidentiel est réduit de 7 ans à 5 ans et l’élection présidentielle est calée sur les élections législatives afin de limiter le risque de cohabitation.

Vocabulaire

Alternance politique : changement de majorité politique au pouvoir.

Cohabitation : période politique durant laquelle le Président et le gouvernement n’appartiennent pas au même bord politique. → Mitterrand (Président socialiste) et Chirac (Premier ministre de droite) en 1986.

Documents

– Schéma : Les Présidents et les Premier ministres français entre 1969 et 2002
Fiche EMC sur la Ve République (pdf)

image_print