2. Les États-Unis et le nouvel ordre mondial

A la chute de l’URSS en 1991, les États-Unis s’imposent comme la seule superpuissance. Ils n’hésitent pas à intervenir militairement dans le monde pour défendre leur sécurité (« guerre préventives ») et leurs intérêts avec l’accord de l’ONU et de la communauté internationale (Afghanistan) ou sans (Irak).

Suite aux attentats du 11 septembre 2001, les États-Unis interviennent en Afghanistan pour détruire les bases d’Al-Qaïda. En 2003, sous prétexte que l’Irak développerait l’arme nucléaire, ils envahissent ce pays riche en pétrole. Dans les deux cas, les Américains n’empêchent pas le développement de guerres civiles.

A partir des années 2000, la superpuissance américaine est remise en question. Avec son élargissement, l’Union européenne tente de renforcer son poids sur la scène internationale. Des puissances émergentes (Chine, Russie, Brésil) s’affirment de plus en plus sur le plan économique et militaire. De plus, l’ONU devient un acteur essentiel du maintien de la paix. On parle alors de monde multipolaire.

Vocabulaire

Superpuissance : État qui a la capacité à imposer sa volonté aux autres pays dans tous les domaines (politique, économique, culturel, militaire).

Monde multipolaire : monde dominé par plusieurs puissances.

Documents

Etude de documents : la guerre en Irak (2003-2011) (PDF)

1. Des conflits et de nouvelles menaces

Après 1991, de nombreuses régions sont touchées par des guerres civiles, y compris l’Europe (Yougoslavie). Certaines de ces guerres sont le théâtre d’atrocités (génocide des Tutsis en 1994). La fuite des civils, principales victimes de ces conflits, cause l’augmentation du nombre de réfugiés (Syrie).

Avec les attentats de 2001, les États-Unis et le monde prennent conscience de la forte progression et des capacités destructrices du terrorisme islamiste (Al-Qaïda, Daech). Les pays occidentaux et leur mode de vie sont des cibles de choix (Madrid, Paris, Bruxelles) mais les attaques frappent aussi d’autres pays en Afrique (Mali, Kenya), au Moyen-Orient (Irak, Turquie) ou en Asie (Indonésie, Sri Lanka).

La volonté de certains États (Corée du Nord, Iran) de se doter à tout prix de l’arme nucléaire pose aussi des problèmes pour la sécurité internationale. On parle de prolifération nucléaire. Ce risque pousse la communauté internationale à imposer des sanctions contre les États non conciliants.

Vocabulaire

Guerre civile : guerre qui oppose les populations d’un même État.

Prolifération nucléaire : augmentation du nombre de pays qui détiennent l’arme nucléaire.

Réfugié : personne obligé de s’installer dans un autre pays que le sien à cause d’une guerre.

Terrorisme islamiste : actes violents commis par les islamistes.