3. La Guerre froide : compétition sur fond de crises

La Guerre froide se caractérise par une succession de crises (blocus de Berlin, guerre de Corée, Crise de Cuba…) durant lesquelles les États-Unis et l’URSS s’affrontent indirectement.

Les deux grandes puissances disposant de la bombe nucléaire, une guerre directe entraînerait un conflit nucléaire planétaire. En 1962, le sang froid des présidents américain (Kennedy) et soviétique (Khrouchtchev) évite la guerre lors de la crise de Cuba.

Durant la Guerre froide, les deux blocs usent de la propagande pour mettre en avant leur supériorité ou dénigrer le modèle de l’adversaire. Dans les productions américaines, les « bons » américains luttent contre les « méchants » communistes (Captain America). Les médias ( radio Voice of America, radio Moscou) sont mis à contribution : on parle de guerre de l’information.

A cette période, la compétition entre les deux grands s’intensifie sur le plan militaire (course aux armements), scientifique (« la course aux étoiles ») mais aussi sportif (Jeux olympiques).

La Guerre froide prend fin en 1991 avec la chute de l’URSS.

Vocabulaire

Course aux armements : compétition entre les États-Unis et l’URSS qui les poussent à se doter d’armements de plus en plus nombreux et de plus en plus puissants.

Documents

Frise : les crises de la Guerre froide

2. Un monde divisé en deux blocs

Après 1945, l’influence de l’URSS grandit. En Europe de l’Est, le communisme s’impose dans les pays libérés par les Soviétiques : ce sont les « démocraties populaires ». En 1955, l’URSS les associe dans une alliance militaire (Pacte de Varsovie).

Les États-Unis fournissent une aide financière (plan Marshall en 1947) et une alliance militaire (OTAN en 1949) aux pays d’Europe de l’Ouest. Ils veulent ainsi limiter l’expansion du communisme (doctrine Truman).

Les États-Unis et l’URSS ont des idéologies opposées. Les Américains défendent la démocratie (multipartisme, liberté de la presse) et l’économie libérale (entreprise privée). Les Soviétiques défendent le communisme (égalité sociale, collectivisation) mais privilégient un régime totalitaire.

La rivalité entre les deux grandes puissances contamine toute la planète. Le monde est ainsi divisé en deux blocs : le bloc Occidental (pro-américain) et le bloc communiste (pro-soviétique). On parle d’un monde bipolaire.

Vocabulaire

Démocratie populaire : régime politique basé sur le modèle soviétique qui s’impose en Europe de l’Est pendant la Guerre froide.

Idéologie : ensemble d’idées politiques auxquelles croient des individus.

OTAN (Organisation du traité de l’Atlantique Nord) : organisation militaire sous commandement américain qui regroupe les États de l’Alliance atlantique (1949).

Documents

Etude de documents : doctrine Truman vs doctrine Jdanov

Schéma : Deux blocs / deux idéologies

1. Berlin dans la Guerre froide

Après la Seconde Guerre mondiale, l’Allemagne est divisée en quatre zones. Chaque zone est occupée par les vainqueurs de la guerre : l’URSS, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France. De la même manière, la ville de Berlin est découpée en quatre secteurs.

Entre 1948 et 1949, le blocus de Berlin par les Soviétiques symbolise l’opposition entre l’URSS et les puissances occidentales. Le pont aérien organisé par les occidentaux permet alors de faire reculer l’URSS (plus de 2 millions de tonnes de produits envoyés).

En 1949, les zones occidentales sont regroupées pour former l’Allemagne de l’Ouest (RFA), sous influence des États-Unis, tandis que l’Allemagne de l’Est (RDA) reste sous contrôle de l’URSS.

En 1961, pour limiter la fuite des habitants de RDA vers la RFA (plus de 2 millions de 1949 à 1961), la RDA construit un mur autour de Berlin-Ouest : c’est le Mur de Berlin.

Le 9 novembre 1989, la chute du Mur de Berlin marque le début de l’effondrement du communisme.

Vocabulaire

Blocus : siège d’une ville ou d’un pays pour l’isoler de l’extérieur.

Documents

Schéma-frise : Berlin dans la Guerre froide.

Etude de documents : Le blocus de Berlin
le blocus de Berlin (en ligne + corrigé)
La fiche d’exercice à imprimer (pdf)