2. Le régime totalitaire de Staline

Images de propagande : Staline guide le peuple / les komsomols

A partir de 1929, Staline concentre tous les pouvoirs et va mettre en place un régime totalitaire pour réaliser son projet politique. Il s’assure ainsi la soumission de la société grâce à la propagande, l’encadrement de la population et la terreur.

L’information (journaux, radio, affiches) est censurée et mise au service du pouvoir : elle présente les qualités de Staline (culte de la personnalité) et vante la supériorité du régime soviétique. L’art est aussi un outil de propagande.
Pour que la jeunesse suivent la morale communiste, l’enseignement est contrôlé et les jeunes soviétiques sont embrigadés dans les komsomols. Les travailleurs sont encadrés par le syndicat communiste. Toute la population est surveillée par la police politique (NKVD).

Staline fait envoyer au Goulag tous ceux qui s’opposent à lui et à l’idéologie communiste. Il renforce son pouvoir personnel en « se débarrassant » de ses opposants au sein du parti pendant la Grande Terreur (1936-1938). 

Définitions

Culte de la personnalité : adoration excessive d’une personnalité (→ assimiler un chef à une divinité).

Embrigader : intégrer un individu dans un groupe par la force ou la persuasion.

Goulag : camp de travail forcé où Staline envoie tous ceux qui s’opposent à lui.

Komsomol : organisation de la jeunesse communiste. (→ lieu d’embrigadement)

Propagande : ensemble des moyens utilisés pour diffuser une idée dans le but d’influencer la population.

Régime totalitaire : dictature qui veut soumettre la société à sa volonté par la propagande, l’embrigadement et la terreur.

Schéma d’idées : Le « communisme » de Staline