3. Les conséquences de la périurbanisation

La périurbanisation grignote les espaces ruraux (terres agricoles, forêts) qui sont remplacés par des habitations et des zones d’activités (commerces) ou de production (usines). En Guyane, la forêt laissent ainsi la place aux constructions urbaines (maisons, entreprises, routes).

Les migrations pendulaires causent des embouteillages, comme par exemple entre Rémire-Montjoly et Cayenne, et accentuent la pollution (gaz à effet de serre). Parfois, un étalement urbain trop rapide entraîne le développement de bidonvilles (quartier la Mâtine à Cayenne).

Pour limiter l’étalement urbain et ses effets négatifs, les centres-villes sont réaménagés pour devenir plus attractifs. La gentrification attire les classes aisées et la construction de logements sociaux favorise la mixité sociale.

D’autres aménagements soucieux de l’environnement se développent : écoquartiers, mobilité durable (vélos, covoiturage, tramway…), création d’espaces verts.

Définitions

Bidonville : quartier pauvre d’une ville où les maisons sont construites avec des matériaux de récupération.

Écoquartier : espace urbain qui tient compte du respect de l’environnement.

Gentrification : transformation d’un quartier pauvre en quartier aisé dans les centres-villes.

Mixité sociale : cohabitation dans un même espace de personne d’origines sociales différentes.

Mobilité durable : modes de transport qui ont des effets limités sur l’environnement.

2. L’étalement urbain : une dynamique urbaine

En gagnant des habitants, les villes s’agrandissent et s’étalent depuis la ville-centre vers les espaces ruraux : c’est l’étalement urbain ou la périurbanisation.

Comme la plupart des emplois et des services se trouvent généralement dans la ville-centre, les habitants des espaces périurbains doivent se déplacer régulièrement pour s’y rendre, le plus souvent avec leur automobile. On parle alors de migrations pendulaires. C’est pour cette raison que les espaces périurbains se développent le long des axes de communication (routes, voies ferrées). Les progrès des transports permettent d’ailleurs de relier la périphérie au centre plus rapidement (autoroute, train régionaux).

De plus en plus de personnes préfèrent s’installer dans les espaces périurbains car les logements sont moins chers et souvent plus spacieux. De plus, la qualité de vie y est bien meilleure que dans la ville-centre.

Définitions

Étalement urbain : croissance et extension d’une ville.

Migrations pendulaires : déplacement quotidien entre le domicile et le lieu de travail.

Périurbanisation : extension d’une ville dans les espaces ruraux proches (au-delà de la banlieue).


Document : schéma d’une aire urbaine et ses dynamiques.

1. La France, un territoire urbanisé

Après la Seconde Guerre mondiale (1945), la France a connu une forte urbanisation. Aujourd’hui, plus 85 % de la population française vit dans une aire urbaine.
Une aire urbaine est un espace qui regroupe un pôle urbain, c’est-à-dire une ville-centre avec sa banlieue, et une couronne périurbaine.
Les aires urbaines sont très attractives car elles concentrent les emplois, les services (commerces, administrations) et les lieux de décisions. Avec la mondialisation, l’attractivité des aires urbaines se renforce : on parle de métropolisation.
Avec 12 millions d’habitants, Paris est l’aire urbaine française la plus importante avec une influence mondiale.
En Guyane, c’est l’aire urbaine de Cayenne qui domine la région avec plus de 130 000 habitants, c’est-à-dire la moitié de la population guyanaise. L’essentiel des emplois et des activités économiques de la Guyane se situent dans l’aire urbaine de Cayenne.

Définitions

Aire urbaine : espace qui réunit un pôle urbain (ville-centre+banlieue) et une couronne périurbaine.

Banlieue : ensemble des communes entourant la ville-centre et qui la touchent.

Couronne périurbaine : ensemble des communes de l’aire urbaine au-delà du pôle urbain.

Métropolisation : concentration des populations et des activités dans une grande ville.

Mondialisation : mise en relation des économies, des populations et des informations de différentes régions du monde.

Pôle urbain :
espace composé d’une grande ville et de sa banlieue. = agglomération

Urbanisation :
extension des villes (population+espace).

Ville-centre : ville centrale d’une aire urbaine.


Documents

L’aire urbaine de Cayenne