2. Des projets à la réalité

De nombreuses villes favorisent l’apparition d’espaces urbains respectueux de la nature : les éco-quartiers. On y favorise l’éco-mobilité (pistes cyclables, transports en commun), la gestion des déchets (recyclage, réseau pneumatique), les énergies renouvelables (solaire, géothermie), le cycle de l’eau et la biodiversité. En Guyane, des éco-quartiers prennent forme dans la région de Cayenne (Hibiscus, Vidal).

Les premières éco-cités apparaissent, comme Songdo en Corée du Sud. Ces villes « vertes » et hyper connectées (bâtiments informatisés, informations en temps réel…) sont le reflet des villes de demain.

Mais ces évolutions urbaines ont surtout lieu dans les pays développés. Ce n’est pas une priorité dans les pays du Sud qui déjà du mal à faire face aux difficultés d’aujourd’hui.

Définitions

Eco-quartier : quartier aménagé pour concilier vie urbaine et respect de l’environnement.

Document

Schéma : un écoquartier

1. Des villes durables pour mieux vivre

En 2050, deux humains sur trois habiteront dans des villes qui seront de plus en plus grandes. La forte urbanisation va aggraver les problèmes sociaux et environnementaux que connaissent déjà les métropoles aujourd’hui.

Les villes doivent donc se transformer pour améliorer la qualité de vie des habitants (logement, transport…) et préserver l’environnement (pollution, déchets…) grâce notamment aux progrès technologiques : c’est l’objectif des villes « durables ».

La ville de demain sera ainsi une éco-cité verticale (hauts immeubles) et verte (parcs, murs de végétation) qui fonctionnera à l’énergie renouvelable (énergie solaire), produira de la nourriture (jardins urbains) et dans laquelle on se déplacera en véhicule « propre » (éco-mobilité).

Définitions

Eco-cité : ville durable.

Eco-mobilité : mode de déplacement qui respecte l’environnement.

Ville durable : ville qui associe la richesse, la qualité de vie des habitants et le respect de l’environnement.

Document

Schéma-bilan : la ville de demain

3. Les villes et leurs difficultés

Dans les métropoles il y a de fortes inégalités sociales.

Aux États-Unis, comme à New-York, les populations pauvres vivent dans des ghettos alors que les habitants plus riches (= les personnes aisées) habitent dans des banlieues pavillonnaires.

Dans les villes des pays pauvres comme Lagos, les bidonvilles sont situés à côté des quartiers riches.

Dans les grandes villes, il est difficile de se déplacer : dans certains quartiers il y a peu de transports publics, l’usage de la voiture créé des embouteillages et cause une pollution de l’air.

D’autres problèmes existent comme le traitement des déchets, le logement pour tous, l’insécurité…

La croissance urbaine aggrave ces difficultés.

Définitions

Banlieues pavillonnaires : banlieue constituée surtout de maisons individuelles.

Ghetto : quartier où vivent des personnes qui ont la même origine sociale ou ethnique.

Inégalités sociales : différence de condition de vie entre les personnes. → riches/pauvres


Documents

Schéma-bilan : Les villes et leurs difficultés

2. Les métropoles présentent des espaces variés

Dans les agglomérations, on trouve plusieurs types d’espaces : des lieux pour travailler, des lieux pour se divertir, des lieux pour se loger…

Le centre-ville regroupe les quartiers d’affaires avec des gratte-ciel et les espaces culturels avec des musées. Dans les villes européennes, il est le reflet de l’Histoire avec ses monuments et bâtiments anciens. Ses quartiers pauvres sont souvent rénovés et le centre-ville attire désormais des populations de plus en plus aisées : on parle de gentrification.

Les banlieues accueillent les quartiers d’habitations et les zones d’activités. Dans les pays du Sud, on y trouve souvent des bidonvilles. Ces espaces périphériques s’étendent et leur population augmente : c’est l’étalement urbain.

Définitions

Agglomération : une ville et ses banlieues.

Banlieues : espaces habités qui entourent une grande ville et qui ont un lien fort avec elle.

Bidonville : quartier pauvre d’une ville où les maisons sont construites avec des matériaux de récupération.

Centre-ville : quartier central d’une agglomération.

Étalement urbain : extension d’une ville sur la campagne.

Gentrification : transformation d’un quartier pauvre en quartier aisé dans les centres-villes.

Quartier d’affaires : quartier d’une métropole où se trouvent les banques, les commerces de luxe et les bureaux.

Zones d’activités : espaces aménagés pour accueillir des entreprises.

1. Les métropoles attirent et grandissent

Aujourd’hui plus de la moitié des habitants de la planète vivent en ville. La population urbaine représente même 3/4 de la population dans les pays développés.

Dans les pays du Sud, le nombre de citadins augmente rapidement : la croissance urbaine est très forte. Dans ces pays la population migre de la campagne vers les métropoles : c’est l’exode rural.

Les métropoles sont attractives car elle regroupent de nombreuses activités politiques (décisions), économiques (richesse, entreprises, magasins) et culturelles (musées, universités).

Les métropoles s’agrandissent et sont de plus en plus nombreuses. Certaines dépassent même 10 millions d’habitants : ce sont des mégapoles (Tokyo, New-York, São Paulo).

Définitions

Citadin : personne qui habite en ville.

Croissance urbaine : augmentation de la population dans les villes.

Exode rurale : départ des habitants des campagnes vers les villes.

Mégapole : métropole de plus de 10 millions d’habitants.

Métropole : grande ville avec une forte population, de nombreuses activités et qui a un rôle politique important.

Pays du Sud : pays en développement (plutôt pauvres) et pays émergents (pays de plus en plus riches).

Ville attractive : ville qui attire des habitants car elle propose de nombreux services (commerces, emplois, santé…).


Document

Schéma bilan : La croissance des métropoles